hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  •     ACCUEIL    
  •     L' EDITO    
  • L'EDITO

    LES MANIPULATEURS DE LA VERITE


    © Par Olivier ALERS



     Publié le 27 Mars 2018 


    La compréhension de tout sujet politique, industriel, commercial financier est accessible à chaque citoyen qui fait l'effort de s'y intéresser.
    Encore faut-il pour comprendre avoir accès à la source crédible de ceux qui détiennent l’information. C’est la difficulté hallucinante du parcours qui attend le chercheur ou le chasseur pour valider la source de ce renseignement.
    C’est la seule solution pour éviter l’erreur de la manipulation et de la propagande.

    La recherche de cette info est logiquement diffusée par les médias. Mais l’information publiée est dès l’origine manigancée par l’émetteur du message pour être reçu de façon simpliste, neutre ou provocatrice. Elle est donc livrée bidouillée. C’est l’explication de la masse d’informations erronées qui circulent sans être contredites ou dénoncées, et qui semblent véridiques mais ne sont seulement que de la Com avec la complaisance des médias.
    Préalablement le filtre et la mise en forme du message par les Dircom sont contrôlés par les techniques marketing de communication.
    Pourquoi ce phénomène couramment employé par une majorité des décideurs de tous bords finit-il par engendrer dans le public un mouvement profond de désapprobation et de mécontentement vers les diffuseurs que sont les médias ?

    Les médias sont-ils tricheurs, menteurs, arrangeants ou sont-ils seulement devenus « des Passeurs de Plats » ? Pour leurs détracteurs c’est leurs avis.

    Les conséquences depuis des années particulièrement en France, se traduisent par une chute vertigineuse notamment de la presse nationale en termes de diffusion comme du nombre d’abonnés. La perte d’influence et de confiance est relativement faible sur tous les sujets, sauf sur les évènements éphémères et futiles du quotidien ou du monde des peoples.
    Les radios d’infos ont banalisé jusqu’à l’extrême de l’usure tous les sujets qui étaient à la une et qui par excès de répétition finissent dans l’oubli.
    L’excès du traitement par le cirque médiatique de l’actualité sur le même sujet finit très vite par lasser le public, le rendre inaudible et finalement sans intérêt.

    Il est étonnant de constater que sur des sujets de société d’importance, le traitement par les médias à de très rare exception reste très superficiel, approximatif, ou trop souvent sous-évalué par manque d’analyse objective.
    Les grands débats avec arguments contradictoires semblent réserves à un phénomène d’oligarchie qui utilise sans retenu les communicants.
    Notre formation culturelle nous a paraît-il, préparer à débattre sur les sujets d’intérêt général, alors pourquoi les médias ne cherchent-ils que les sujets polémiques qui sont certains de faire de l’audience, pour être vite remplacés ?

    Nos élites scientifiques (Polytechnique, Centrale, Arts & Métiers, Mines Ponts, etc.), si elles ont aussi leurs travers, se sont progressivement fait supplanter par les élites managériales. Les postes en sortie d’école d’ingénieurs sont plutôt en priorité des postes « techniques ». Pour l’élite managériale (HEC, ESSEC, Sciences-Po etc.), les postes occupés en sortie d’école sont directement des postes « de direction ».
    Ces deux catégories de dirigeants sont confrontées dans notre pays à l’économie administrée de l’état dirigée par une autre élite issue de l’ENA.
    Mais pour faire fonctionner ce monde de dirigeants qui semble à priori hétéroclite ils ont fait appel à une autre famille issue du monde de la publicité :
    Les COMMUNICANTS ! Les Dircom sont devenus omni présents dans toutes les sphères de notre société. Ils ont le rôle principal d’élaborer sous forme de notes de synthèses et de messages pour le public, des liens cohérents à diffuser pour les médias, (Dossier de communiquer de presse, dossier de presse, etc.) et de préparer par du coaching les décideurs pour débattre avec la presse.

    Les dirigeants ont très peu de connaissance pratique du mode de vie des gens, de leurs attentes et de leurs besoins qu’ils dirigent où qu’ils administrent.
    C’est pourquoi ils s’adressent aux conseils d’une multitude d’experts, consultants, et spécialistes de la société. Ils font donc des choix théoriques contestables pour l’intérêt général. La problématique du choix erroné des schistes en est l’illustration jusqu’à son retrait après 7 ans par contestation justifiée des citoyens.

    Les habitants sont donc confrontés à une architecture pyramidale du traitement expurgé de l’information qui n’est autre que de la communication de propagande dans l’écrasante majorité des sujets. Au quotidien nous constatons des dérapages flagrants de ce phénomène qui finit par créer un problème récurrent de transparence sur la vérité des faits publiés.


    L’INFORMATION EST UN OUTIL DU POUVOIR,

    LA COMMUNICATION EST L’EXPLOITATION MANIPULATRICE DE CE POUVOIR.



    PRENEZ LA LIBERTE DE VOUS INFORMER VOUS NE POURREZ PLUS DIRE QUE VOUS NE LE SAVIEZ PAS.


    lesintouchables1901@gmail.com
    www.touchepasmaroche-mere.blogspot.fr




     



    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire