hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  •     ACCUEIL    
  •     L' EDITO    
  • L'EDITO

    BANC D’ESSAI OU PRISE DE CONSCIENCE ?

     Publié le 19 Décembre 2017 








    Après là décision de dissoudre notre association LESINTOUCHABLES 1901*, suite au retrait définitif par le Législateur, de l’Exploration et l’Exploitation par la fracture hydraulique des Huile et Gaz de Roche Mère, j’ai décidé de poursuivre le blog d’information, avec les co-auteurs Josette CHARLES & Michel BAGLIN, orienté sur la Transition Énergétique de la COP 21/23. Après toutes ces années d’implications sur le sujet des HGRM, il paraissait difficile de ne pas poursuivre nos études attentives sur l’environnement et les phénomènes météorologiques.

    A la réunion de la COP 23 en Novembre dernier à BONN, une déclaration regroupant 15.000 scientifiques du monde entier a lancé un appel urgent pour prendre des initiatives pour contenir les émissions à effet de serre pour la préservation de l’avenir du climat de notre planète.
    Nous assistons depuis la dernière décennie à une augmentation très sensible des phénomènes de dérèglements climatiques par des changements et des précipitations plus récurrents que les dernières études scientifiques sur le passé. Toujours d’après ces scientifiques l’une des causes principales est les excès de l'agriculture, de la production d'énergie, des transports et de l’industrie.
    Ces dérèglements entrainent une modification sensible des flux météorologiques par des canicules et des sècheresses à répétitions. Sans oublier le nombre exponentiel d’habitants de notre Terre crée des déséquilibres inter population dans de nombreux pays avec des migrations aux conséquences dévastatrices, conflictuelles et meurtrières.

    La prise de conscience a commencé à produire les premières réactions des dirigeants politiques de la planète, au vu des dernières catastrophes naturelles de ces dernières années. Mais sauf exception de quelques dirigeants iconoclastes ne voulant pas voir la réalité du phénomène par incompétence et par inconséquence économique à très court terme, de ce sujet géopolitique qui est devenu très récidivant.

    Cependant nous assistons à un mouvement encourageant du développement de la finance verte.
    A ce sujet plusieurs réunions sur Paris de 80 économistes de 20 pays ont demandé aux entreprises d'arrêter les investissements dans les énergies fossiles. Les trois quarts d'entre elles, lors de leur combustion, sont responsables des émissions de gaz à effet de serre causant le dérèglement climatique.

    La réunion mondiale, One Planet Summit (le sommet de la planète), du 12 décembre qui s’est déroulée à la Seine Musicale, sur l'Île Seguin dans les Hauts-de-Seine a mobilisé des entreprises et des leaders internationaux de la finance pour définir des engagements pour l’environnement de la planète.
    Cette réorientation des investissements devrait alors encourager les "green bonds" (fonds verts), qui sont des émissions obligataires lancées par une collectivité locale ou une entreprise, afin de financer un projet ou une activité favorable à la transition énergétique.
    Souhaitons qu’il ne s’agisse pas d’un banc d’essai pour voir, mais d’une prise de conscience pour faire !

    Espérons dès que le monde de la finance à commencer à s’investir sur ce sujet primordial, qu’il l’emporte réellement sur l’immobilisme contagieux des politiques hors sol habitués :

    Du rien faire ni ne rien voir, mais seulement du bien dire !

    PRENEZ LA LIBERTE DE VOUS INFORMER VOUS NE POURREZ PLUS DIRE QUE VOUS NE LE SAVIEZ PAS.

    L'Edito : Le 17 Décembre 2017
    © Olivier ALERS
    lesintouchables1901@gmail.com
    www.Touchepasmaroche-mere.blogspot.fr


    * Le mode d’accès du blog continuera à utiliser les liens existants.

     

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire