hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: L'EDITO Touchepasmaroche-mere: L'EDITO

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • L'EDITO

    COMMUNICATIONS & SIMILITUDES

     Publié le 29 Juin 2017 







    La première intervention de communication du 23 juin dans les médias du nouveau Ministre de la Transition Ecologique Nicolas HULOT, a annoncé sa volonté d’interdire les nouveaux permis d’exploration d’hydrocarbures, sans préciser s’il visait les hydrocarbures non conventionnels ou conventionnels pour présenter une loi à l’automne suite à la délicate réforme indispensable du code minier.

    « Il reprend à son compte une promesse de campagne du candidat Emmanuel MACRON.
    Le Président s’était prononcé contre la recherche sur le territoire national d’un certain type d’hydrocarbures : les très controversés gaz et pétrole de schiste, dont l’exploitation aux Etats-Unis, quoiqu’économiquement profitable, a démontré récemment ses effets néfastes pour l’environnement et les habitants ».
    Ces jours derniers l’opinion et les médias dans l’ensemble semblaient satisfaits de la prise de position, sur l’environnement du nouveau Président et du Ministre.

    Mais un peu d’histoire, pour nous rafraîchir la mémoire avec les mêmes similitudes. Extrait de la prise de position du Président de la République François HOLLANDE, au début de son mandat en Mai 2012 concernant les Hydrocarbures de schiste : "… Reste le sujet des hydrocarbures non conventionnels : le gaz de schiste, qui soulève bien des passions, bien des questions. J'entends les arguments économiques, ils existent et les considérations, souvent exagérées, sur l'ampleur des gisements. Mais soyons clairs, dans l'état actuel de nos connaissances, personne, je dis bien personne, ne peut affirmer que l'exploitation des gaz et huile de schiste par fracturation hydraulique, Seule technique aujourd'hui connue, est exempte de risques lourds pour la santé et pour l'environnement. C'est pourquoi, j'ai demandé à Delphine BATHO, ministre de l'Ecologie, de prononcer - sans attendre davantage - le rejet des sept demandes de permis déposées auprès de l'Etat, et qui ont légitimement suscitées l'inquiétude dans plusieurs régions de France.
    S'agissant de l'exploration et de l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, telle sera ma position durant le quinquennat ".

    Certes le texte est très clair et prend nettement position pour supprimer les demandes en cours d'instruction mais quid des permis accordés ?
    Difficile de savoir à quel stade ils en sont et leur nombre exact ?
    Réponse des autorités déjà à cette époque :
    " ILS RESTENT SUR LA TABLE " pour l'exploration et l'exploitation si elles sont conventionnelles(C).
    La recherche scientifique non conventionnelle (NC) ne peut se faire sans la désignation par la ministre Delphine BATHO du décret de la commission de contrôle (à créer ?) pour l’exploration par fracturation des Gaz & Huiles de Roche Mère (GHRM).

    En Juillet 2013 elle est remerciée brutalement et quitte le gouvernement. Elle est déjà la deuxième titulaire de ce ministère après Nicole BRICQ. Suivrons deux autres titulaires à cette fonction éjectable sous la Présidence Hollande, Philippe MARTÍN et Ségolène ROYALE.

    J’avais déjà indiqué le commentaire suivant : « Je dois vous dire que je reste très préoccupé des difficultés que ce dossier va rencontrer pour aboutir à le solutionner dans l'intérêt général des citoyens. C'est pourquoi, la compréhension et la motivation de chacun d'entre nous, vont être mises sérieusement à l'épreuve pour continuer à stimuler nos divers interlocuteurs jusqu'à la suppression de tous les permis en cours.
    Ne soyons pas innocents, les intérêts en jeux sont trop importants, pour que la partie adverse abandonne les atouts spéculatifs, avec les budgets de communication aussi indécents. Nos faibles moyens pour contester toute exploration pourront paraître dérisoires pour convaincre les indécis, ou les septiques ».

    Qui est réellement concerné en premier lieu par ce sujet hyper sensible qu’imposent les infrastructures pour l’exploration et l’exploitation des Gaz Huile Roche Mère ?
    Ce sont les Maires et les habitants !
    Depuis 2011, où le cours du pétrole avoisinait les 100 $ que nous avions entrepris de contester les décisions extravagantes des divers opérateurs du public et du privé.
    Aujourd’hui avec un cours nettement plus bas à moins de 50 $, les risques de mises en chantier des permis d’exploration d’hydrocarbures non conventionnels (HNC) sont moins d’actualité. En effet, encore faudrait-il l’obtention d’une dérogation peu probable, pour mettre en œuvre la seule technique possible des HNC, qui est la fracture hydraulique.
    Mais les coûts d’exploitations sont plus onéreux qui impliquent un cours nettement plus favorables vers les 100 $ le baril, pour couvrir tous les risques financiers et les dégâts collatéraux sur l’environnement pour dégager des marges substantielles.

    Attention à ne pas faire croire aux citoyens que le schiste c’est fini !

    Alors pourquoi tous les permis en cours ne sont ils pas effectivement supprimés ? A mon avis, les risques financiers de suppression, à la charge de l’état, des dédits des permis accordés en cours d’exécutions par les compagnies pétrolières sont la cause principale du non retrait ou annulation des ces permis.

    Comme déjà indiqué dès sa nomination, nous souhaitons qu’enfin monsieur Nicolas Hulot réussisse la Transition Ecologique, où ses nombreux prédécesseurs idéologues du dernier quinquennat non pas su ou pu réussir cet objectif d’intérêt général. Hors de la manifestation réussie à Paris de la COP 21. Toute la classe politique et du privé hors de tout clivage sectaire, s’honorerait à poursuivre ce même objectif stratégique indispensable pour la sauvegarde de notre planète.

    Plus personne ne peut plus s’autoproclamé propriétaire exclusif de cette cause universelle.
    Plus personne ne peut plus rester indiffèrent, ou désinformé sur ce sujet.
    Plus personne ne peut plus dire « je ne savais pas, ou je n’y croyais pas » !

    Nous sommes évidement toujours très dubitatifs quand à la véracité des déclarations du monde politique et des affaires tant qu’elles ne sont pas appliquées conformément et concrètement aux yeux de tous et dans des délais raisonnables.

    Notre Association sans dogme politique, doit encourager nos Maires et les habitants à ce combat raisonnable pour la transition énergétique et la protection de l’environnement ! C’est faire preuve de bon sens et de lucidité, dans l’intérêt de l’humanité.


    EN FRANCE LE SCHISTE CE N’EST PAS ENCORE FINI !


    Pays de l’OMOIS Sud de la PICARDIE
    L'Edito : Le 29 Juin 2017
    © Olivier ALERS
    lesintouchables1901@gmail.com
    www.Touchepasmaroche-mere.blogspot.fr


     

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    Aucun commentaire :

    Enregistrer un commentaire