hit counter

Meta Tag Generator

Touchepasmaroche-mere: NON AU PERMIS DE CHATEAU-THIERRY Touchepasmaroche-mere: NON AU PERMIS DE CHATEAU-THIERRY

  • ACCUEIL
  • L'EDITO
  • NON AU PERMIS DE CHATEAU-THIERRY



    Permis de Château-Thierry (Département de l'Aisne 02 - Seine & Marne 77 et Marne 51)


    Le titre minier d'hydrocarbures du permis de château-thierry.

    Sur un périmètre couvrant le sud de l'Aisne, le nord de la Seine & Marne et quelques communes de l'ouest de la Marne (périmètre ainsi défini délimite une superficie totale de 779 KM² environ).



    L'arrêté du  4 septembre 2009, accorde un permis exclusif de recherches de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux dit : "PERMIS DE CHATEAU-THIERRY" à la société TOREADOR ENERGY France SCS (Département de l'aisne, de la Seine & Marne et de la Marne), pour une durée de cinq ans à compter de la date de publication du présent arrêté au journal officiel de la République. "L'engagement financier souscrit pour cette période est de 1 600 000 €".


    Les communes opposées à l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, sur le permis de château-Thierry

    Le permis de prospecter des hydrocarbures a été octroyé le 4 septembre 2009 par l'Etat à la société TOREADOR, sur un périmètre couvrant le sud de l'Aisne, le nord-est de la Seine & Marne  et quelques communes de la Marne. Ce permis dit "Château-Thierry" s'est révélé concerner la prospection d'huile (ou pétrole) de schiste, pour laquelle le sous-sol profond de l'Est du bassin Parisien semble présenter des dispositions favorables selon les experts. Le forage de DOUE (Seine & Marne), contre lequel se mobilisent CITOYENS et ELUS, est le premier site de forage de la société Toreador dans son intention de FORER en HYDROCARBURE non CONVENTIONNEL.




    Des demandes de permis entre Château-Thierry et Châlons ont été déposées et sont en cours d'instruction par les services de l’État. Des permis anciens ne sont pas encore parvenus à échéance.

    © source : nofrackingfrance


    NOUS DEVONS ETRE VIGILANTS


    En mars 2011, manifestation à Doue (Seine & Marne) contre l'extraction de schiste (Déjà !), commencée par la société TOREADOR ENERGY, entre autre à Doue et à Jouarre menaçant la nappe phréatique de CHAMPIGNY.


    MOBILISONS NOUS !

    COMMENTAIRE :

    Réunis dans un restaurant de DOUE pour préparer une réunion sur la question, Caroline PINET et Pierre DOERLER, militants associatifs proches d'Europe Ecologie, sont interrompus dans leur discussion par le patron (Le patron du restaurant avait eu à déjeuner des employés de Toreador qu'il avait remarqué car ils parlaient presque tous anglais, se souvient Pierre DOERLER. Celui qui parlait Français lui a expliqué qu'une plate forme était en train de se monter sur le territoire de la commune de Jouarre. Nous avons pris notre voiture pour vérifier et trouvé les engins de chantier en train de préparer la plate forme).

    Quand l'équipe d'OWNI s'est rendu sur la plate forme de Jouarre le 16 février, les bulldozers avait déserté, laissant en plan un champ BOUEUX d'un hectare entouré de talus sur trois cotés au milieu duquel trônait un piquet en bois et une tige métallique bleue.


    Garé le long de la route, un employé de la direction départementale de l'équipement et un groupe de salariés de la société Toreador, nous ont aimablement salué avant de s'en aller. (Le maire de Jouarre était venu sur le chantier demander l'arrêt des opérations nous explique-t-on à la mairie). Mais la vraie décision est venue "d'en haut" conformément à la demande de la ministre, les travaux ont été suspendus nous répond-on en préfecture.

    © Source OWNISCHISTE - revus par Sylvain Lapoix

    Partager en 1 clic :
    Imprimer ou télécharger en PDF cet article :
    Print Friendly and PDF

    1 commentaire :

    1. Comme beaucoup, je m’interroge sur cette problématique :
      • y a-t-il un réel risque ? quand on sait que les USA sont à la pointe du progrès, que les mouvements de citoyens sont les mieux organisés et puissants du monde, il parait paradoxal que ces exploitations se déroulent la bas sans pb ?
      • le recul sur les années d’exploitations est il suffisant pour en mesurer les effets secondaires ? quels sont ils ? quelle intensité ou gravité ?
      • doit on se priver de cette ressource énergétique ? si ce n’est certainement pas la panacée, ne peut elle contribuer à l’inévitable mix énergétique de demain ENR, nucléaire, EN fossiles, etc ?
      • doit on se priver de cette avancée technologique et économique : nous avons laissé passer les trains du solaire, de l’éolien et des emplois sous jacents, est ce que cela ne doit pas poser interrogation sur ce vecteur ?
      • on lit dans les médias et certains, sérieux comme l’Expansion, que certains mouvements « anti-schistes » serait financés par le lobby du gaz naturel tel que Gazprom : qu’en est il réellement ? est ce le cas des intouchables ?
      • et enfin ne doit on pas être plus solidaires ? il y en a marre de ce PAMPAM : partout ailleurs mais pas dans m’maison ! certains doivent accepter une éolienne, une centrale nucléaire, une décharge, une usine, un canal, un forage, un barrage ou clapet pour la société avance se développe, si, possible durablement, qu’elle vive ou même survive ?!

      un citoyen solidaire et vigilant

      RépondreSupprimer